À la première personne : Andrés Iniesta

À la première personne : Andrés Iniesta

L'ancien capitaine du Barça revient sur son expérience au Japon, à quelques jours du match amical entre son club et les Catalans

Le 22 juillet cela fait 1 an jour pour jour que j'ai débuté avec le Vissel Kobe. Un an déjà. J'ai vécu une année intense à tous les niveaux. La première en tant qu'ex joueur du Barça. La première dans un pays si différent de l'Espagne. Une année intense au Japon.

Je l'ai dit et répété mais j'aurais vraiment aimé jouer au Barça toute ma vie... Avec tous les amis que j'ai dans le vestiaire, pouvoir porter ce maillot dans ce magnifique Camp Nou, avec le soutien et l'affection des supporteurs, participer à de grandes compétitions comme la Liga et la Ligue des Champions. Mais parfois il faut prendre des décisions dans la vie. Je l'ai fait lorsque j'avais 12 ans, avec le soutien de ma famille, quand j'ai quitté Fuentealbilla pour rejoindre La Masia. Je l'ai refait il y a un an, toujours soutenu par ma famille, élargie, pour venir au Japon afin de continuer à prendre du plaisir sur les terrains. Et c'est désormais chose faite. C'est ce qui me remplit de bonheur.

"Jouer contre mon club de coeur va me faire bizarre. Ce sera une journée émouvante pour moi"

Andrés Iniesta

Au point de vue des résultats, ils sont moins bons que ce que nous voulions mais l'expérience footballistique est très intéressante. Le niveau est bon et, même si on n'a pas l'impression, les gens sont passionnés. Vous le verrez le 27 lorsque le Barça jouera à Kobe. Je suis sûr que le Noevir Stadium sera plein. J'ai été surpris de voir l'accueil réservé par les supporteurs lors des déplacements. Ils sont très reconnaissants et respectueux.

Iniesta, en el metro de Japón - Sports&life
Iniesta, en el metro de Japón - Sports&life

En ce qui concerne la vie à Kobe, nous sommes ravis d'être ici avec ma famille. Au début, c'était un peu difficile, surtout à cause de la langue, des traditions et de la nourriture. Mais les enfants s'adaptent bien et nous, avec Anna, aussi. La preuve avec la naissance de Romeo, qui vivra les premières années de sa vie au Japon. Nous sommes heureux de partager cette aventure à six.

C'est bizarre de voir le Barça venir à Kobe un an après mon départ. Ce sera un match spécial pour nous tous. Affronter Busi, Jordi Alba ou Rakitic... J'espère que l'ambiance sera au rendez-vous et que tout le monde pourra profiter d'un grand spectacle. 

Andrés Iniesta

Força Barça
Força Barça

En relation Vers cet article

Fermer l'article

En relation Vers cet article