fcb.portal.reset.password

Tito Vilanova, en conférence de presse / PHOTO: MIGUEL RUIZ - FCB

Une fois la trêve internationale terminée, le Barça retrouve la Liga ce week-end à Getafe, où il s'est incliné la saison passée. Vilanova a averti ses troupes: "C'est toujours très dur de gagner à Getafe. L'an dernier ils s'étaient enfermés et nous avions eu beaucoup de mal. Je sais parfaitement comment nous allons aborder cette rencontre".

L'entraineur catalan a aussi évoqué l'état de ses troupes, et notamment les joueurs qui ne pourront pas jouer la rencontre de samedi, comme Iniesta, Alexis ou encore Jordi Alba: "C'est inévitable. Nous avons les meilleurs joueurs du Monde et c'est pour cela qu'ils vont en sélection. Blessés? Cela peut aussi arriver ici. C'est normal qu'ils veuillent jouer avec leurs pays".

Modifications à cause des absences

Ces blessures ont-elle obligé le coach à effectuer des changements dans ses plans? "Oui, j'ai un peu modifié mes plans. Cela n'influe pas seulement sur l'équipe titulaire, mais aussi sur les possibles changements de la seconde mi-temps", avant d'ajouter: "Nous ne pouvons rien faire, et le mieux pour guérir du virus FIFA est de gagner à Getafe".

Ces forfaits pourraient profiter à deux joueurs: Thiago et Villa. Sur le premier, Vilanova a expliqué "qu'il s'entrainait très bien depuis deux semaines. Il est convoqué et a des options de jouer". Sur son avant-centre, le technicien considère qu'il est bien "pour jouer 45 minutes" si besoin. Il a aussi évoqué le cas Fàbregas, disant de lui que "c'est un joueur de très haut niveau qui serait titulaire dans de nombreuses équipes du monde". Enfin, il a confirmé que Puyol était "en conditions" pour jouer.

“Le plus important c'est que nous avons neuf points”

À trois journées du Clasico, la distance avec le Real Madrid est de cinq points. Vilanova ne doute pas une seconde en affirmant qu'il faut prendre les matches les uns après les autres. "Ca ne sert à rien de faire des plans pour le futur. L'important est le match contre Getafe. C'est un stade où il est difficile de s'imposer et nous devons nous centrer sur ce match". "L'important c'est qu'aujourd'hui nous avons neuf points. Il reste beaucoup de points à distribuer et nous verrons bien avant le Clasico comment a évolué la situation".

Retour en haut de page