fcb.portal.reset.password

Dani Alves / PHOTO: MIGUEL RUIZ - FCB

Dani Alves s’est confié aujourd’hui en conférence de presse : "Nous sommes partis de Madrid avec un peu de déception". "Nous n’avons pas profité des occasions que nous avons eu, et maintenant tout se décidera au Camp Nou" a expliqué le défenseur du Barça, avant de répéter que le Barça avait eu "de belles opportunités".

Le numéro 2 du Barça a ensuite admis comprendre la réaction des madrilènes, qui ont célébré le match nul : "Tout le monde veut faire le match de sa vie contre le Barça. Maintenant nous devrons faire un bon match à Barcelone pour se qualifier".

Un rival à la limite

"Le Real Madrid a joué à la limite du règlement" a expliqué le brésilien devant les médias : "Il faudrait quelqu’un sans peur de prendre des décisions" a ajouté Alves, qui ne comprend pas pourquoi Cristiano Ronaldo n’a pas été averti sur sa faute sur Alves : "Il m’aurait surement mis un jaune à moi. Mais comme il était sous la menace d’une suspension… Apparemment un Clasico sans Cristiano n’est pas envisageable".

Gêné par les cris racistes

Sans faire référence au match de mercredi soir, Dani Alves a évoqué le problème du racisme dans les tribunes : "Je sais qu’il y a une lutte pour que cela cesse, mais il y a toujours des cris. Pour moi c’est une guerre perdue, cela fait 10 ans que je suis ici et cela arrive depuis le premier jour". Le défenseur blaugrana a ensuite ajouté qu’il faudrait prendre des "mesures drastiques, pas des amendes de 1.000 ou 2.000€".

Enfin, Alves a expliqué qu’il n’avait jamais perdu la confiance : « Toutes les blessures que je n’avais jamais eue sont arrivées cette saison. Je travaille pour revenir au niveau de l’équipe, et je suis en pleine confiance ».

Retour en haut de page