Luis Enrique, avec le Mondial des Clubs | Miguel Ruiz FCB

De Luis Enrique au premier entraineur du FC Barcelone, retrouvez ceux qui sont passés par le banc du Barça pour diriger les différentes équipes tout au long de l'histoire.

Luis Enrique Martinez (2014-)

L'ancien joueur et capitaine du FC Barcelone arrive sur le banc de l'équipe première après plusieurs expérience avec le Barça B, le Celta Vigo ou encore l'AS Rome. Il remporte dès sa première saison un triplé historique. Plus d'infos (en anglais).

Gerardo 'Tata' Martino (2013-2014)

Après avoir remporté une Supercoupe d'Espagne face à l'Atletico Madrid, Martino mène le Barça en quart de finale de la Ligue des Champions, en finale de la Coupe du Roi et à la deuxième place de la Liga 2013-2014. D'un commun accord avec le Club, il quitte ses fonctions le samedi 17 mai après le dernier match de Liga. Plus d'infos.

Tito Vilanova (2012-2013)

Tito Vilanova est devenu l’entraineur principal du FC Barcelona le 15 juin 2012, jour où il a été présenté officiellement dans la salle Paris du Camp Nou. Jusqu’à ce jour, il était l’assistant de Josep Guardiola. Guardiola et Vilanova avaient pris les rênes du Barça B ensemble en 2007, et l’année suivante celles l’équipe première. Ils ont mené le club durant sa période la plus glorieuse. Plus d'infos.

Josep Guardiola (2008-2012)

Josep Guardiola, l'un des joueurs les plus importants de l'histoire blaugrana, prend les rênes de la première équipe le 17 juin 2008, après une saison brillante au front du Barça Atlètic, équipe avec laquelle il obtient la montée à Segunda B. « Je ne peux pas promettre de titres, mais je peux dire que nous persisterons jusqu'à la fin et que vous serez fiers de nous », a-t-il affirmé le jour de son premier Gamper. Et il avait raison. Plus d'infos.

Frank Rijkaard (2003-2008)

Rijkaard, qui est arrivé au Barça avec la réputation d'une personne tranquille, sensée et honnête, a initié son étape blaugrana aux côtés du hollandais Henk Ten Cate, ancien entraîneur du Nac Breda, et d'Eusebio Sacristán, ancien membre du Dream Team, comme entraîneurs adjoints. Plus d'infos.

Radomir Antic (2003)

Après une période d'intérimaire de l'entraîneur formé au Barça, Jesús Antonio de la Cruz, qui a dirigé l'équipe un match avant l'arrivée de l'entraîneur serbe, Antic a pris l'équipe à la 15e place de la Liga Espagnole et dans une bonne situation dans la seconde phase de poules de la Ligue des Champions. Plus d'infos.

Carles Rexach (1988, 1991, 1996 et 2001-02)

Rexach a passé sa meilleure étape blaugrana sur le banc, accompagnant d'abord Luis Aragonés (1987-1988) puis Johan Cruyff (1988-1996). Il prend ensuite l’équipe lors de la saison 2001-02. Plus d'infos.

Llorenç Serra Ferrer (2000-01)

Lors de son étape comme entraîneur, l'équipe a été éliminée de la première phase de groupes de la Ligue des Champions et elle a disputé alors la Coupe de l'UEFA, pendant laquelle le Liverpool a empêché la qualification des blaugranas pour la finale. Plus d'infos.

Louis van Gaal (1997-00 / 2002-03)

Présenté comme le successeur idéal de Cruyff, il est arrivé au FC Barcelone pour remplacer Bobby Robson. Ses débuts sur le banc blaugrana n'ont pas été faciles et le hollandais a dû lutter pour inculquer aux joueurs sa forme de voir le football. Plus d'infos.

Bobby Robson (1996-97)

Sans doute, la pression externe générée par ce fait et les dures critiques envers son système de jeu ont empêché Bobby Robson d'avoir une saison une saison placide. Malgré tout, l'entraîneur anglais a répondu par des titres à ces doutes. Plus d'infos.

Johan Cruyff (1988-96)

Avec le Barça, Cruyff a commencé à travailler avec une équipe entièrement renouvelée, après le scandale de la saison antérieure suite au cas de la « Mutinerie de l'Hesperia ». Son adjoint a été Carles Rexach, qui avait déjà une saison au Club. Le Barça de Cruyff a commencé à offrir du spectacle et les résultats n'ont pas tardé à arriver. Plus d'infos.

Luis Aragonés (1987-88)

Il a intégré la discipline du FC Barcelone en tant que remplaçant de l'anglais Terry Venables et il a réussi à remporter la Coupe du Roi. Son arrivée a coïncidé avec les moments les plus délicats vécus par le club de toute son histoire. Plus d'infos.

Terry Venables (1984-87)

Terry Venables est arrivé au FC Barcelone avec le dur labeur de remplacer “Flaco” Menotti, un entraîneur qui, même s'il n'a pas remporté de grands triomphes au front de l'équipe, avait mis en pratique un jeu magnifique et attirant. Plus d'infos.

César Luis Menotti (1983-84)

L'arrivée de César Luis Menotti devait servir de révulsif à une équipe qui avait montré sa qualité, mais qui n'avait pas explosé avec l'allemand Udo Lattek. L'entraîneur blaugrana est arrivé avec l'intention d'appliquer sa célèbre « réduction d'espaces », qui consistait à réaliser une forte pression sur l'équipe rivale avec une défense assez avancée. Plus d'infos.

José Luis Romero (1983)

Il n'a entraîné l'équipe barceloniste qu'une seule fois : contre Salamanque au stade Helmántico (1-1). Par la suite, il a pris en charge quelques équipes de Première Division, comme Logroñés, Betis ou Cadiz. Plus d'infos.

Udo Lattek (1981-83)

Udo Lattek est arrivé au club avec un curriculum exceptionnel, après avoir triomphé à la tête du Bayern et du Borussia Moenchengladbach. Pendant sa première saison, i lui est arrivé ce qu'aucun entraîneur ne souhaite : occuper la première position pendant la plus grande partie du championnat, dominer la Liga avec autorité et, à 6 journées de la fin, laisser échapper l'opportunité et perdre le titre face à la Real Sociedad de Zamora, Satrústegui et Arkonada. Plus d'infos.

Joaquim Rifé (1979-1980)

Le premier grand objectif du duo Rifé-Torres était de qualifier l'équipe pour la finale de la Coupe des Coupes qui avait lieu à Bâle. Ils y sont parvenus et, de plus, ils l'ont remportée ; c'était le premier grand triomphe européen du FC Barcelone. Plus d'infos.

Lucien Müller (1978-79)

Müller a réalisé de grandes campagnes avec d'autres équipes de Première Division du championnat espagnol, mais il n'était pas fait pour un club de cette taille. L'entraîneur français n'a pas fini la saison et il a été remplacé par Joaquim Rifé, un homme formé au club. Plus d'infos.

Laureano Ruiz (1976)

Quand Hennes Weisweiler a laissé le banc du Barça en avril 1976, les dirigeants du FC Barcelone ont pensé à Laureano Ruiz pour le remplacer. Ruiz, un homme formé au club qui s'occupait depuis quatre ans de l'équipe des Juniors, a obtenu de bons résultats pendant sa courte période comme entraîneur de l’équipe première. Plus d'infos.

Hennes Weissweiler (1975-76)

Il est arrivé au FC Barcelone après avoir triomphé en entraînant le Borussia Moenchengladbach. Avec l'équipe allemande, il a remporté la Coupe de l'UEFA de la saison 1974-75, mais les choses n'ont pas été aussi bonnes à Barcelone que dans son pays. Plus d'infos.

Marinus Michels (1971-75,1976-78)

Marinus Michels est arrivé au Barça après avoir tout gagné avec l'Ajax. “Mister Mármol”, surnom sous lequel il était connu, a imposé une discipline de fer dans le vestiaire du Barça. Plus d'infos.

Vic Buckingham (1969-71)

Vic Buckingham est arrivé au FC Barcelone le 19 décembre 1969. Avant de signer pour le Barça, l'entraîneur anglais avait eu une désastreuse expérience dans le Championnat grec. Plus d'infos.

Josep Seguer (1969-70)

La particularité de cet entraîneur est qu'il a toujours su très bien quel était son rôle au sein de l'équipe : celui d'un entraîneur intérimaire. L'arrivée d'Agustí Montal à la présidence du Club a provoqué sa destitution. Il a été remplacé par Vic Buckingham. Plus d'infos.

Salvador Artigas (1967-69)

Il avait déjà défendu les couleurs du Barça, bien que la majoritéde sa trajectoire sportive se soit déroulée au sein de la Real Sociedad. Peu après, il a poursuivi sa carrière aux Girondins de Bordeaux. Par la suite, il a été recruté par le FC Barcelone et, pendant sa première saison, il a conduit l'équipe jusqu'à la seconde place de la Liga et il a remporté la Coupe. Plus d'infos.

Roque Olsen (1965-67)

Lors de sa première saison au front de l'équipe, il a fini troisième de la Liga. Le Barça a également remporté la Coupe des Villes de Foire face à Saragosse après un but Rexach, un joueur qui, selon les dires d'Olsen, ne servait pas pour jouer au football. Plus d'infos.

Vicenç Sasot (1964-65)

Après la démission de César Rodríguez, Sasot, rattaché aux équipes inférieures du FC Barcelone, a pris en charge la première équipe. Mais, malgré le bon début, tout change et les résultats ne sont pas bons. Il quitte le Club en fin de saison. Plus d'infos.

César Rodríguez (1963-65)

Grand joueur d’Elche, arrivant même à jouer une finale de Coupe du Roi contre le Barça, il ne passe pas inaperçu pour le FC Barcelone, qui lui a confié les rênes de l'équipe lors de la saison 1963-64. Mais il n'a pas eu la même chance au Barça et après une saison et demie au front de l'équipe, il a présenté sa démission. Plus d'infos.

Josep Gonzalvo (1963)

Il est arrivé sur le banc du Barça pour remplacer son coéquipier Ladislao Kubala pour les matchs retour de la saison 1962-63. L'équipe traversait des moments difficiles et, malgré la victoire lors de la finale de la Coupe du Roi, Gonzalvo a quitté le club en fin de la saison. Plus d'infos.

Ladislao Kubala (1962-63 et 1980)

Kubala a été l'un des mythes de l'histoire du FC Barcelone comme joueur, même si comme entraîneur il n'a pas eu autant de chance, et son passage par le club en tant qu'entraineur a été assez court. Plus d'infos.

Lluís Miró (1961-62)

Miró a entraîné le FC Barcelone pendant la saison 1961-62 et, entre autres équipes, également Valladolid, Valencia, Séville, Olympique de Marseille, Roma, Málaga et la sélection espagnole (comme entraîneur et non pas sélectionneur). Avant d'être entraîneur, Lluís Miró a été gardien de but. Comme tel, il a souffert le 11-1 infligé par le Real Madrid au Barça, lors du match de Coupe truqué de 1943. Plus d'infos.

Enrique Orizaola (1961)

Avec Orizaola sur le banc, l'équipe s'est qualifiée pour la finale de la Coupe d'Europe de Berne. Après la maudite finale des poteaux, au cours de laquelle le Barça a perdu contre Benfica sur le score de 3-2, la restructuration de l'équipe a commencé. Le 7 juin, Llaudet a été réélu président après une lutte acharnée contre Fuset. Des décisions impopulaires ont été prises, comme laisser partir Kubala, et de nouveaux joueurs sont recrutés, comme Pesudo, Pereda, Seminario, etc. Lluís Miró serait le nouvel entraîneur. Plus d'infos.

Ljubisa Brocic (1960-61)

Il n'a pas passé une saison entière sur le banc du FC Barcelone. Il est arrivé au début de la saison 60-61 et il a fait de grands recrutements pour l'équipe, comme Jesús Garay, Salvador Sadurní ou Josep Maria Fusté. Malheuresement, les résultats n’ont pas suivis. Plus d'infos.

Enric Rabassa (1960)

Adjoint d’Herrera, il a pris les commandes de l'équipe pendant la dernière partie de la saison et, malgré son court passage au club, il a réussi à remporter la finale de la Coupe des Villes de Foires. Plus d'infos.

Helenio Herrera (1958-60, 1980 et 1980-81)

En plus d'avoir dit des phrases aussi célèbres que « avec dix joueurs on joue mieux qu'avec onze joueurs » ou « ce match on le gagne sans descendre de l'autobus », on se souvient de lui pour le jeu imposant et précis qui a émerveillé l'Europe pendant ses deux premières saisons au Club. Plus d'infos.

Domènec Balmanya (1956-58)

Après son étape comme joueur, il débute sur le banc après avoir obtenu le diplôme d'entraîneur national en 1950, avec des anciens coéquipiers comme Miró ou Vidal de Cárcer. Avant son arrivée sur le banc du Barça (56-57), Balmanya avait déjà entraîné des équipes comme Saragosse ou Oviedo. Lors de sa première saison, il a remporté la Coupe contre l'Espanyol au Stade de Montjuïc et, à la fin de la campagne suivante, il a été congédié, bien qu'il ait remporté la première édition de la Coupe des Villes de Foires. Plus d'infos.

Sandro Puppo (1954-55)

Barcelone a pensé à lui comme le remplaçant idéal de Daucik. Avant d'arriver sur le banc blaugrana, Puppo entraînait la sélection turque, qui a éliminé la sélection espagnole du Mondial de Suisse. Plus d'infos.

Ferdinand Daucik (1950-1954)

Ses débuts ont été très difficiles et quelques-unes de ses décisions ont été assez malheureuses. Mais quand Kubala a pu commencer à jouer, sa chance a radicalement changé. Le Barça est devenu une machine de bon football. Parmi son enviable palmarès avec le FC Barcelone figurent 2 Ligas, 1 Coupe Latine, 3 Coupes d'Espagne et 2 Coupes Eva Duarte. Sa relation contractuelle avec le Club s'est achevée la saison 53-54. Plus d'infos.

Ramon Llorens (1950)

Il était gardien de but, et après avoir pris sa retraite, il a continué comme membre du corps technique du club, devenant un authentique créateur de talents. Il a découvert des joueurs comme Biosca ou Manchón, entre autres. Il a entraîné la première équipe pendant la parenthèse entre Fernández et Daucik. Plus d'infos.

Enrique Fernández (1947-50)

Cet uruguayen a eu une première année de grands succès au Barça, car il a remporté la Liga au tout dernier moment. La campagne suivante il a revalidé le titre, à nouveau lors de la dernière journée, laissant derrière le club de Valencia. La saison 1949-50, il a remporté la première édition de la Coupe Latine, affrontant les champions d'Italie, France et Portugal. Il a fini cinquième de la Liga et aussi bien les supporters que les joueurs ont perdu leur confiance en lui. Finalement, il a été destitué et à cédé sa place à l'ère Daucik. Plus d'infos.

Josep Samitier (1944-47)

Avec lui sur le banc, l'équipe s'est proclamée championne de la Liga, un titre qui se résistait depuis 1929. En plus de la Liga, « Sami » a également remporté la Coupe de la Mairie de Vilafranca, la Coupe d'Or de la République Argentine et la Coupe Pavelló de l'Esport. Plus d'infos.

Joan Josep Nogués (1942-44)

Alors qu'il faisait encore partie de l'équipe et qu'il se trouvait à la fin de sa carrière sportive, il lui a été demandé de prendre en charge l'équipe professionnelle du Barça, pour remplacer Guzmán, également ancien joueur. Plus d'infos.

Ramón Guzmán (1941-42)

Malgré son grand professionnalisme, les mauvais résultats ont favorisé son licenciement à mi-saison. Il a été remplacé par Josep Nogués. Ramón Guzmán est mort le 1er avril 1954 alors qu'il disputait un match de vétérans joué à Les Corts. Plus d'infos.

Josep Planas (1939-41)

Après son bon travail à la tête d'équipes modestes comme El Ferrol, il arrive au Barça. C'était un authentique innovateur, étant donné qu'il était en avance sur son temps en appliquant de nouveaux systèmes de jeu et d'entraînement. Il a été le premier entraîneur barceloniste à changer les méthodes d'entraînement. Plus d'infos.

Patrick O'Connell (1935-37)

Charismatique entraîneur irlandais qui est arrivé au FC Barcelone la saison 1934-35, après avoir conduit le Betis à la première position du Championnat la saison antérieure. Plus d'infos.

Franz Platko (1934-35 et 1955-56)

Avec lui à la tête de l'équipe, cette dernière remporte le Championnat de Catalogne la saison 1934-35. L'année suivante, le club blaugrana engage Patrick O'Connell pour prendre en charge l'équipe professionnelle. Il revient ensuite en 1955. Plus d'infos.

James Bellamy (1929-31)

De plus, James Bellamy a remporté le Championnat de Catalogne les saisons 1929-30 et 1930-31. À son détriment, il faut souligner quelques-uns des faits les plus lamentables de la trajectoire du Club : avec lui sur le banc, le FC Barcelone a encaissé, à Bilbao, la plus lourde défaite de toute son histoire dans la Liga (12-1). Plus d'infos.

Romà Forns (1927-29)

Arrivé lors de la saison 1926-27, proposé par la propre équipe barceloniste, il a eu l'honneur de remporter la première Liga de l'histoire. Il a été le premier catalan à occuper le banc du Barça. En outre, il faut souligner qu'en plus de joueur, il a été dirigeant avant de devenir entraîneur. Une cruelle maladie a mis fin à sa vie. Plus d'infos.

Jack Domby (1926-27 et 1933-34)

Pendant sa première étape, entre autres tâches au sein du club, il s'occupait de l'entraînement des jeunes promesses. Sa seconde étape au FC Barcelone a été tellement catastrophique qu'aussi bien lui que les joueurs ont remis une lettre au conseil de direction demandant une diminution substantielle de leurs primes. Plus d'infos.

Ralph Kirby (1925-26)

Arcadi Balaguer l'a recruté dans l'intention de forger une équipe championne. Bien qu'il ait remporté les titres catalan et espagnol, il ne s'est jamais bien entendu avec les joueurs, qui ne comprenaient pas la langue de l'entraîneur ni ses méthodes d'entraînement. Plus d'infos.

Jesza Poszony (1924-25)

Jesza Poszony est arrivé au Barça pour organiser les équipes inférieures qui alimentaient de joueurs l'équipe amateur. Au départ de Spouncer, Poszony est passé en équipe première sur le banc. Malgré son grand succès (Coupe d’Espagne et championnat de Catalogne), il a décidé de retourner en Hongrie. Plus d'infos.

W.Alfred Pouncer (1923-24)

L'entraineur anglais mène son équipe au titre lors du championnat de Catalogne avec dix victoires en autant de rencontres, mais perd en demi-finale du championnat d'Espagne. Plus d'infos.

Jack Greenwell (1917-23,1931-33)

Jack Greenwell est arrivé au Barça en provenance du Crook Town. Une fois à la retraite comme joueur, et après le licenciement de Barrow, il a pris la place sur le banc du Barça, où il a été entraîneur pendant six saisons consécutives, un record uniquement battu par Johan Cruyff. Plus d'infos.