Neymar et Messi, buteurs victorieux en sélection

Neymar et Messi, buteurs victorieux en sélection

Le quintuple Ballon d'Or du FC Barcelone permet à l'Albiceleste de s'imposer contre la Roja (1-0). Le Brésil de Neymar, passeur et buteur, est allé battre l'Uruguay (1-4, triplé de Paulinho, but de Neymar) pour conforter sa place de leader

Dans la nuit de jeudi à vendredi, l'Argentine s'est imposée contre le Chili et le devance désormais au classement des éliminatoires de la zone Amérique du Sud. L'Albiceleste pointe à la 3ème place (but de Messi). Le Brésil de Neymar a conforté son avance en tête en surclassant l'Uruguay, à Montevideo (triplé de Paulinho/but de Cavani). Il caracole en tête avec 7 points d'avance sur son adversaire du jour.

Messi, roi dans son pays

Au sein d'un Estadio Monumental Antonio Vespucio Liberti, gonflé a bloc, ce remake de la finale de la Copa América 2016 s'est avéré serré. Leo Messi et Javier Mascherano sont parvenus à s'imposer face à leur ancien coéquipier du FC Barcelone Claudio Bravo.

Au match aller, l'Albiceleste était allée prendre les 3 points sur la pelouse des Chiliens (1-2). La Roja avait soif de revanche mais elle se retrouve à la 6ème place après la rencontre.

Avec son quatuor offensif Di María-Messi-Agüero-Higuain, l'Albiceleste est armée. Le quintuple Ballon d'Or est en forme et fait la différence sur ses passes, ses raids solitaires et ses dribbles, malgré une pelouse abîmée. Javier Mascherano se montre adroit sur des longs ballons dans le dos de la surface chilienne. C'est notamment sur l'un d'entre eux que 'El Jefecito' alerte Di María, qui provoque un pénalty que Messi le transforme pour ouvrir le score (1-0, 16e).

Les hommes d'Edgardo Bauza se sont fait peur, notamment sur un coup franc enroulé de l'ancien blaugrana Alexis Sanchez, qui est venu s'écraser sur la barre transversale (65e)

Le Chili s'est montré trop maladroit pour inquiéter une équipe argentine qui devait assurer l'essentiel pour éviter de se mettre dans de sales draps dans ces éliminatoires. Il est désormais 6ème, à égalité de points avec l'Équateur. L'Argentine est 3ème avec 22 points et réalise la belle opération de la soirée. Elle passe devant la Colombie (21 points), qui a pris le dessus sur la Bolivie (1-0), devance aussi son adversaire du soir, le Chili (20 points), et l'Équateur (20 points), qui s'est incliné au Paraguay (2-1).

Neymar et le Brésil font danser l'Uruguay

Leader de la zone Amérique du Sud, le Brésil de Neymar se déplaçait à Montevideo pour affronter l'Uruguay, son dauphin, privé de Luis Suarez, suspendu pour cette rencontre.

Au match aller, les Charruas étaient aller prendre un point sur la pelouse de la Seleçao (2-2).

Au sein de l'Estadio Centenario, la sélection auriverde, emmenée par un Neymar des grands soirs, auteur d'une passe décisive et d'un superbe but, a creusé son écart en tête du classement de la zone Amérique du Sud (1er avec 7 points d'avance).

Sur une erreur de Marcelo, coupable d'une mauvaise passe en retrait sur son gardien, Cavani a provoqué un pénalty après moins de dix minutes et s'est fait justice lui-même (0-1, 9e). Le Parisien est le meilleur buteur des éliminatoire de la zone Amérique du Sud avec 9 réalisations.

La joie de la Celeste a été de courte durée. Sur un service de Neymar, Paulinho déclenche une frappe surpuissante en pleine lucarne des 20 mètres et bat un Silva impuissant (1-1, 19e). Le Brésil, meilleure attaque et meilleure défense de la compétition continue à semer le danger dans la défense adverse. Mais il faut attendre le début de la deuxième période pour voir Paulinho y aller de son doublé sur un ballon relâché suite à une frappe de Roberto Firmino (1-2, 52e).

À un quart d'heure de la fin, sur un long dégagement de la défense brésilienne, Neymar se joue de la défense charrua et s'en va lober Martin Silva, tout en finesse (1-3, 75e).

Dans les arrêts de jeu, Paulinho signe un triplé en reprenant de la poitrine un centre parfait de Dani Alves (1-4, 92e).

Le Brésil (1er avec 30 points) poursuit sa série et son superbe parcours en signant un 7ème succès consécutif dans ces éliminatoires pour la Coupe du Monde. Avec 7 points d'avance sur l'Uruguay (2ème avec 23 points) à 5 journées de la fin, il y a fort à parier qu'il sera du voyage en Russie l'année prochaine.

Força Barça
Força Barça

En relation Vers cet article

Fermer l'article

En relation Vers cet article