fcb.portal.reset.password
null
Hier

Après avoir passé de graves problèmes avec la descente de catégorie dans les années quatre-vingt-dix, le Monterrey est devenu un protagoniste actif du football mexicain de la dernière décennie. Après une restructuration en 2000, les Rayados ont vécu une étape d'or de triomphes, qui les a vu se proclamer champions du Tournoi de Clôture 2003, Ouverture 2009 et Ouverture 2010, les deux derniers sous les ordres de Víctor Manuel Vucetich. Leur succès en 2009 leur a permis de jouer la Ligue des Champions de la CONCACAF 2010/11, au cours de laquelle ils ont obtenu, pour la première de leur histoire, le droit de jouer une Coupe Mondiale des Clubs de la FIFA.

Aujourd'hui

Avec plusieurs joueurs au point culminant de leur carrière, les Rayados auront pendant la compétition de Japon 2011 la récompense à la constance et au jeu collectif des temps récents. Après avoir conservé la même base dans les dernières années, les joueurs se connaissent à la perfection et donnent la priorité à l'équipe par-dessus les individualités. Cet esprit d'équipe et un style de jeu fondé sur l'ordre et l'équilibre seront les principales armes des hommes de Vucetich pour ce Japon 2011.

Et demain ?

« Grâce aux joueurs qui ont tout donné, nous avons réussi quelque chose pour laquelle nous avons lutté longtemps », a indiqué le stratège mexicain, qui a fondé sa gestion sur la confiance au joueur et sur la génération d'une bonne ambiance. « Nous jouerons la compétition avec le plus grand sérieux possible et nous essayerons de ramener le trophée chez nous », a finalement dit Vucetich.

Qualification en chiffres

Monterrey a été la meilleure équipe de la phase de groupes de la Ligue des Champions de la CONCACAF, en récoltant 16 points sur les 18 possibles, fruit de cinq triomphes et d'un match nul, obtenu sur le toujours difficile terrain du Deportivo Saprissa de Costa Rica. Après avoir éliminé le Toluca en quarts de finale grâce à deux victoires sur un score minimum, les Rayados ont battu en demi-finale une autre équipe mexicaine, le Cruz Azul, grâce à un triomphe à l'aller (2-1) et un match nul au retour (2-2). La première rencontre de la finale, face au Real Salt Lake de la MLS, a débouché sur de nombreux doutes chez leurs supporters qui, toutefois, ont éclaté de joie avec le 0-1 qui, comme visiteurs, leur a permis de conquérir le titre.

Des chiffres qui parlent tout seuls

0,66: C'est la moyenne de buts encaissé par match du Monterrey pendant sa participation à la Ligue des Champions, fruit d'avoir reçu à peine 8 buts en 12 rencontres. Sa défense a été la meilleure de la phase de groupes, en encaissant seulement 4 buts en 6 matches.
SOURCE : fifa.com

Retour en haut de page