fcb.portal.reset.password

Clément Lenglet pourrait débuter en tant que titulaire en Ligue des Champions avec le Barça mercredi soir à Wembley contre Tottenham | MIGUEL RUIZ

Lors de son arrivée au FC Barcelone, Clément Lenglet nous avait confié son envie de s'imposer malgré la concurrence à son poste. Alors que Samuel Umtiti est blessé, l'ancien défenseur de Nancy et Séville devrait être titulaire mercredi soir à Wembley face à Tottenham lors de la 2ème journée de la phase de groupes de la Ligues des Champions. Le '15' blaugrana a livré ses impressions sur sa nouvelle vie en Catalogne dans les colonnes du célèbre magazine français France Football. Morceaux choisis.

Les entraînements

"Les installations, c'est du top niveau. On dispose d'un gymnase qui utilise les dernières technologies. Tout ce qu'on fait sur les machines est enregistré dans les ordinateurs, calculé, analysé. Je n'avais jamais vu ça de ma vie ! Ici, on commence par un toro, et on ne lâche jamais le ballon. On poursuit avec des jeux de conservation dans des espaces extrêment réduits. Tout est pensé pour aller toujours plus vite et fluidifier le jeu."

La recette du succès

"Il n'y en a pas qu'une. J'ai beaucoup travaillé en accordant beaucoup de temps au football et en m'investissant le plus possible dans l'équipe, à Nancy puis à Séville. Quand je rentre à la maison je continue de travailler sur l'analyse, la récupération."

Sa progression

"En Espagne, j'ai engrangé de l'expérience, mais également de la technique car c'est un championnat exigeant à ce niveau-là. J'ai aussi progressé physiquement et dans la lecture du jeu."

Le jeu Barça

"On a beaucoup la possession mais quand on perd le ballon on est souvent à 50 mètres de nos buts. Les adversaires tentent d'en profiter de l'immense espace derrière nous [...] À Séville, Sampaoli m'a appris à défendre en avançant, à presser haut. C'était un excellent apprentissage."

Avec Messi au quotidien

"À l'entraînement, on souffre énormément. Ce n'est jamais plaisant de se faire éliminer ou de perdre un duel. Mais lorsqu'on lui prend la balle, on est fier. Vous êtes prêt à affronter n'importe qui si vous réussissez à lui prendre la balle."

Son avis sur ses coéquipiers

"Coutinho a des appuis exceptionnels sur les deux, trois premiers mètres. Quand il arrive à se dégager, c'est forcément dangereux.

Piqué et Alba passent leur temps à chambrer et à rigoler.

Rafinha aime bien deconner. Sergio Busquets est plus sérieux mais aime bien rigoler.

Rakitic est très discret alors qu'il réalise une carrière extraordinaire. Il est tellement respectueux qu'on a l'impression que c'est un jeune du centre de formation."

L'ambiance dans le vestiaire

"Ce sont tous des mecs très classe et très gentils. Des chambreurs aussi. Quand vous vivez avec eux, vous vous rendez compte que ce sont des gars en or. Il n'y a pas de clan."

La concurrence avec Piqué, Umtiti et Vermaelen

"Ce sont des joueurs d'expérience. On travaille et on se tire vers le haut. Je suis aussi venu parce qu'ils étaient là. Ils ont un vécu international que je n'ai pas. Quand je suis venu je savais qu'ils resteraient. Il ne faut pas voir sur 2 ou 3 mois mais sur le long temps. Même si j'aimerais jouer le plus possible."

Le match contre Tottenham à Wembley

"Je vais essayer d'être le plus efficace possible, sans surjouer. À notre poste, on est meilleur quand on reste sobre. Si je joue, je mettre une bonne dose d'intensité et d'agressivité pour aider l'équipe à prendre les 3 points."

Pour lire l'article dans son intégralité sur France Football, cliquez ici
Retour en haut de page