fcb.portal.reset.password

Gerardo Martino, pendant l'entrainement / PHOTO: MIGUEL RUIZ-FCB

Gerardo Tata Martino ne pense qu'au Betis Séville. Le quart de finale retour de la Ligue des Champions mercredi est pour le moment laissé de côtñe, au moins jusqu'à dimanche: "Nous sommes concentrés sur le Betis. C'est le match le plus important, celui qui nous gardera en vie en Liga".

L'argentin ne se fie pas de la position du Betis, actuel dernier de la Liga: "Nous ne devons pas pêcher par excés de confiance. Ils ont des joueurs très bons, avec du coeur et du courage, et ils lutteront jusqu'au bout. C'est une bête bléssée qui tentera de se refaire une santé". Pour l'entraineur du Barça, rien ne doit servir d'excuse, ni pour ce match ni pour les autres de la saison: "Ni les blessures ni les problèmes extra-sportifs. Nous ne voulons pas trouver d'excuses et nous acceptons la situation".Je ne suis pas fan des expériences en défense centrale

Sur Piqué, Martino a expliqué que personne ne s'attend jamais à une telle blessure, mais il s'est félicité "des renforts de haut niveau dans le groupe". "Je ne suis pas fan des expériences en défense centrale. Nous avons convoqué Puyol pour le moment, mais nous verrons s'il peut jouer samedi. Enfin, Martino a évoqué les sanctions imposées par la FIFA: "Laissons travailler ceux qui savent. Il reste encore beaucoup de chose à faire et à dire. Nous verrons bien ce qu'il se passe".

Retour en haut de page