fcb.portal.reset.password

L'equip celebra el gol de Sergio Busquets marcat a la Reial Societat / FOTO: MIGUEL RUIZ - FCB

C’est la magie de la Coupe. Le Camp Nou a vécu une soirée pleine d’émotion, avec un poteau, des cartons de toutes les couleurs et un but rocambolesque sur le 2-0. Les mêmes joueurs que lors de la défaite face à Valence ont joué, sauf Valdes qui a laissé sa place à Pinto, comme pour oublier la défaite. Le résultat, 2-0, est bon mais pas définitif. Il faudra attendre le match retour la semaine prochaine.

But tardif

La première réalisation a mis beaucoup de temps à arriver, et pas par manque d’occasion. Dès les premières minutes, Griezmann a bien failli ouvrir la marque mais Pinto a bien repoussé la tentative du français. De l’autre côté du terrain, Zubikarai a retardé l’échéance le plus possible, bien aidé par sa transversale sur un coup-franc de Messi.

À la 40ème minute, c’est Busquets qui a trouvé la faille. Sur un arrêt de Pinto face à Vela, le Barça est parti en contre et a obtenu un corner. Mal repoussé, le ballon a fini dans les pieds de Busquets qui a envoyé le ballon au fond des filets.

Le deuxième but, rocambolesque

Après l’expulsion d’Iñigo Martinez, la Real Sociedad s’est contentée de défendre, attendant les contres. Après 15 minutes de jeu en deuxième période, le Barça a marqué son deuxième but, attribué à Zubikarai contre son camp. Le gardien basque n’a pas eu le temps de réagir sur un dégagement d’Elustondo et a dévié le ballon dans ses propres buts.

Pedro, Messi ou encore Iniesta ont tenté en fin de match de marquer un troisième but pour prendre un avantage plus grand, mais sans réussite. Mercredi prochain, la demi-finale retour décidera du finaliste.

Retour en haut de page