fcb.portal.reset.password

Thierry Henry au Santiago Bernabéu | PHOTO. MIGUEL RUIZ

Dans un entretien exclusif avec www.fcbarcelona.fr, l’ex-joueur du FC Barcelone Thierry Henry revient sur ses sensations lors de la victoire 2-6 face au Real Madrid il y a cinq ans. Le français, qui avait marqué deux buts lors de la rencontre face aux madril`nes, se souvient de ce match, de son passage au Barça et rend hommage à Tito Vilanova.

Cela fait cinq ans que le Barça s’est imposé 2-6 face au Real Madrid. Quels souvenirs avez-vous de ce match?

Je n’arrive pas à croire que cela fait déjà cinq ans, on dirait que c’était hier. Je me rappelle des mots de Puyol sur le match et ce qu’attendaient nos supporters. Le résultat fût incroyable évidemment, et les réactions au retour à Barcelone avait été fabuleuses. C’est quelque chose que je n’avais jamais vécu auparavant… et nous n’avions pas encore gagné le titre!Nous avons écrit l’histoire, et pas seulement en remportant les six titres dans la même saison

Vous avez marqué deux buts à des moments importants. Quel est votre favori?

Je ne crois pas en avoir. Marquer deux buts face au Real Madrid est tellement important… Gagner ce match était le plus important, car nous avions besoin des trois points pour pouvoir remporter la Liga. J’étais juste heureux que mes deux buts puissent servir à la victoire. Sans mes partenaires je n’aurais pas pu les marquer évidemment.

Comment analysez-vous le Barça de cette époque?

Nous avons écrit l’histoire, et pas seulement en remportant les six titres dans la même saison. Nous avons joué un football impressionnant, au pur style Barça. On se rappelera longtemps de cette équipe.

Qu’est ce qui vous manque du Barça?

Le club, les entrainement, les fans, toutes les personnes qui travaillent au Club, le football, mon restaurant préféré le Da Greco… En somme presque tout.

Vous avez marqué de beaux buts aux États-Unis. C’est une deuxième jeunesse pour vous?

Vivre à New-York a toujours été un rêve et jouer dans la MLS et en être un ambassadeur est un honneur pour moi. Je ne dirais pas que c’est une deuxième jeunesse, mais je profite beaucoup oui.

Comment les gens vivent le football aux États-Unis?

Le football est en train de grandir ici, et toutes les semaines on se rend compte que dans la bonne direction. Les stades sont de plus en plus remplis.

Un mot sur Tito Vilanova?

C’est une très mauvaise nouvelle pour tous. Je l’ai vu quelques fois lorsqu’il était à New-York pour son traitement, et je n’ai que des bons souvenirs de lui. C’est une grande perte, et je souhaite apporter mon soutien à sa famille.

Retour en haut de page