fcb.portal.reset.password

Toujours actif et déjà une légende du Club. Cela fait quinze ans que Xavi Hernandez défend le maillot de l'équipe première du FC Barcelone, et il est le plus titré de l'histoire du Club. "La réalité dépasse mes rêves. Gagner une Liga, une Ligue des Champions... et j'en suis à trois Ligue des Champions, six Ligas, peut-être sept cette saison, un Mondial, deux Euros..! Quand j'arrêterais de jouer, je me rendrais surement compte de tout cela. Pour le moment, c'est mon quotidien" explique le numéro 6 du Barça.

Cette saison, Xavi en a vu de toutes les couleurs: "J'appartiens à ce Club, et je vis tout à fond, c'est incroyable. Jamais je n'ai imaginé être nominé pour le Ballon d'Or ou même recevoir des prix individuels. Tout cela est arrivé grâce à ce que nous avons fait au Barça, avec l'équipe, mais aussi avec la Roja".

L'importance du collectif

Le Barça actuel est ce qu'il est "grâce à une génération exceptionnelle". "C'est compliqué de gérer les egos. Dans notre vestiaire, chacun connait son rôle et sait que sans le collectif rien n'est possible. Ce sont des leçons de football et de vie. Leo est le plus grand joueur de l'histoire, et il le sait aussi" explique l'un des capitaines du Barça. "Les capitaines de l'équipe ont été formé ici, Puyol, Iniesta, Valdes, moi, et Leo aussi. Et ceux qui marquent la différence sont aussi de la maison" a ensuite ajouté Xavi.

Xavi a ensuite parlé de la relève: "Sergio Busquets a tout: il est responsable, compétitif, on dirait un vétéran et il n'a que 24 ans, c'est déjà un leader. Avec Piqué ils sauront gérer l'équipe. Et puis il y a aussi Jordi Alba, Thiago, Sergi Roberto...".

Gagner en jouant bien

Le Barça de ces dernières années a réussi à satisfaire le public catalan, toujours très exigent. Le milieu de terrain sait que gagner n'est pas suffisant ici: "Ici pour gagner il faut bien jouer. Nous essayons toujours de produire du beau jeu. Par exemple, nous avons 13 points d'avance sur le second et on ne parle que des buts encaissés!".

Xavi s'est ensuite livré à une analyse de son jeu: "Je dépends de mes coéquipiers. Je ne suis pas fort physiquement, je ne suis pas bon en un contre un, mais je fais de bonnes passes et je suis rapide mentalement. C'est ce que j'ai appris au Barça".

Content de finir au Barça

L'actuel cerveau du FC Barcelone regrette que des joueurs comme Amor ou Guardiola ne soient pas partis à la retraite au Barça: "Je suis très content de pouvoir terminer ma carrière ici. D'autres grands joueurs n'ont pas pu le faire. Je veux profiter, continuer à gagner et à avoir un bon rendement. Le Barça est ma vie".


Retour en haut de page