fcb.portal.reset.password

Cazorla et Podolski après un but / PHOTO: Skysports

Un autre rival potentiel se trouve à Londres. Arsenal, le club entrainé par le français Arsène Wenger, est un habituel dans la compétition européenne. Depuis la finale de 2006 au Stade de France, remportée par le Barça, les deux équipes se sont croisées en 2009-2010 (1/4 de finale) et 2010-2011 (16eme de finale). Les catalans se sont toujours imposés.

Du pire comme du meilleur en Europe

L'équipe de Wenger a démontré cette saison qu'elle était capable du pire comme du meilleur en Ligue des Champions. Les anglais se sont clairement imposés face à Montpellier (2-0) et l'Olympiakos (3-1) à l'Emirates Stadium avant de sombrer face à Schalke 04 (0-2), toujours à Londres. En déplacement, les anglais se sont imposés à Montpellier (1-2), ont fait un nul face à Schalke 04 (2-2) et ont perdu en Grèce (2-1).

Irrégulier en Premier League

Les joueurs de Londres ont eu les mêmes soucis dans la compétition locale. Capables de s'imposer à Liverpool (0-2) et de punir Tottenham dans le derby de Londres (5-2), les hommes de Wenger sont aussi capables de perdre à Norwich (1-0) ou encore face à Swansea (0-2). La conséquence est sans appel: les Gunners sont dans le ventre mou du classement.

Cazorla et Podolski pour le nouveau projet

Après le départ de Fabregas, le club de Londres a du faire face à un nouveau départ de poids: Robin Van Persie. Le joueur hollandais a fait ses valises cet été, direction Manchester United. Wenger a donc recruté cet été pour étoffer son secteur offensif. Santi Cazorla est arrivé (ex-Malaga), tout comme Lucas Podolski (Cologne) et le français Olivier Giroud (Montpellier).

Retour en haut de page