fcb.portal.reset.password

Messi, dans France Football

Leo Messi gagne beaucoup de trophées mais il a un concept bien calir : Les émotions collectives sont plus fortes que les individuelles. "Quand je ferme les yeux et je pense à ma carrière, je pense d’abord aux coupes que nous avons soulevé avec mes coéquipiers" avoue Messi.

"Profiter de celui-là"

Vincent Machenaud, le journaliste de France Football, n’a pas tardé à poser une question sur un éventuel cinquième Ballon d’Or, ce qui n’est "pas une obsession" pour Messi. "Ce qui m’importe sont les titres collectifs" a répondu l’argentin, avant d’ajouter que "les moments les plus importants pour moi sont les finales remportées".

"Je veux d’abord profiter de ce Ballon d’Or avant de penser à un éventuel cinquième trophée" a ajouté Messi qui prévient : "Je ne marquerais pas 91 buts tous les ans. Je travaille pour progresser sans cesse, et je ne dévie pas de mes objectifs".

"Paris, un rival difficile"

Leo Messi a ensuite évoqué le football européen, et a décrit le Paris Saint-Germain comme "un rival dangereux" pour les titres, même si le match face à Valence ne sera "pas facile".

Lors de l’interview, les réponses de Messi sont courtes et précises, comme son jeu. Le thème du discour post-Ballon d’Or fait lui un peu plus parler : "Je regrette le discours, j’étais stressé et je ne voulais oublier personne. Surtout pas Tito et Abi. C’est toujours pareil, l’émotion monte et je perds le fil". Messi gagne beaucoup mais ne s’habitue pas : "Les émotions sont différentes à chaque fois, mais elles sont toutes intenses".

 


Retour en haut de page