fcb.portal.reset.password

L'Espagne en finale / Photo FIFA.COM

L'Espagne est une nouvelle fois en finale. Après les finales consécutives et remportées de l'Euro 2008, la Coupe du Monde 2010 et l'Euro 2012, la Roja se qualifie pour la finale de la Coupe des Confédérations après sa victoire face à l'Italie aux tirs au but. Navas a marqué le but décisif face à Buffon.

L'Espagne pas à l'aise

En première mi-temps, l'Espagne n'a pas réussi à destabiliser le bloc italien mis en place par Prandelli. Avec six joueurs du Barça titulaires (Piqué, Alba, Busquets, Iniesta, Xavi et Pedro), la Roja a dominé la possession de balle mais c'est bien l'Italie qui s'est procurée les meilleures occasions.

Casillas a bien stoppé les tentatives italiennes, et Torres est le seul à s'être procuré une vraie occasion pour l'Espagne. Malheureusement, le numéro 9 espagnol n'a pas trouvé le cadre.

Deux poteaux en prolongation

La deuxième mi-temps a été similaire à la première a une différence près: l'Espagne a mis en place son jeu petit à petit et a fait trembler les spectateurs de Fortaleza. Ramos a été le plus proche de trouver l'ouverture sur un corner, sans réussite.

En prolongation, c'est l'Italie qui a frappé en premier. Giovinco a envoyé le ballon sur le poteau droit de Casillas à peine trois minutes après le début de la prolongation. Les joueurs étaient exténués, et les courses se sont faites de plus en plus difficiles. Sur une offensive espagnole à cinq minutes du terme, Xavi a vu sa frappe détournée sur son poteau par Buffon.

Décision aux tirs au but

Xavi, Iniesta, Piqué, Ramos, et Mata se sont chargés de tirer les premiers pénaltys de la sélection espagnole, avec réussite. Aucune erreur côté italien non plus jusqu'au septième tir, celui de Bonucci. Le défenseur italien a envoyé le ballon largement au-dessus du cadre. C'est Navas (Busquets a réussi le sixième) qui a offert la victoire à l'Espagne en trompant Buffon sur le septième et dernier tir au but.

La finale tant attendue entre le Brésil de Neymar et Alves et l'Espagne aura donc bien lieu dimanche. Quoi qu'il arrive, au moins deux blaugranas remporteront la Coupe des Confédérations.

Retour en haut de page