Cesc, au Camp Nou, face à la Real Sociedad / PHOTO: MIGUEL RUIZ - FCB

Cesc Fàbregas s'est confié à Barça TV et www.fcbarcelona.fr pour évoquer son état de forme et celui de l'équipe, ce que lui demande Tito Vilanova et ses sensations. Le milieu de terrain, qui vit sa seconde saison au Camp Nou, a aussi parlé de la rencontre de samedi face à Getafe et des points d'avance sur le Real Madrid. Il a aussi réaffirmé être "heureux et content" de jouer au FC Barcelona

Le Barça a toujours du mal après les trêves internationales. Pourquoi?

"Nous venons de passer dix jours loin de la maison, avec des voyages longs parfois, et il faut s'habituer rapidement aux entrainements au retour à la maison... Maintenant nous jouons vendredi et mardi, je pense que c'est mieux car cela laisse un jour de plus pour récupérer. C'est toujours difficile de bien jouer en étant fatigué. En plus nous avons gagné, ce qui rend les choses plus faciles."

Samedi vous allez à Getafe, un match toujours dur pour le Barça. Ce sera compliqué?

"Oui, c'est un stade où il est toujours difficile de gagner. Ils se ferment bien, en mettant dix joueurs dans la surface et après ils se lancent à la contre attaque. C'est un petit stade où la pression est forte, l'équipe s'est renforcée... Oui, ce sera un match compliqué, mais nous sommes confiants."

Vous sortez d'un neuf sur neuf en Liga, et Tito a dit qu'il y avait encore des choses à améliorer. Que vous reste-t-il pour être à cent pour cent?

"Il ne manque pas grand chose. Nous avons fait une bonne pré-saison et nous avons déjà disputé cinq matches officiels. Petit à petit le jeu se met en place, et l'équipe a bonne mine. Nous avons deux jours pour préparer le match ensemble, et la semaine prochaine nous commençons la Ligue des Champions, qui te booste un peu. Nous seront à cent pour cent dans peu de temps."

Cela fait deux mois que vous travaillez avec Tito. Le vestiaire a fait le deuil du départ de Guardiola ou il est encore trop tôt?

"Je crois que oui. L'équipe est professionnelle et le fait que tout reste pareil nous a bien aidé. Les entrainements, la préparation physique, le staff est presque le même, le groupe aussi... La seule chose qui change est la tête de celui qui fait passer les messages. Tito le fait très bien et nous sommes très contents."

Devons-nous attendre de Tito la même chose que Pep, 14 titres sur 19 possibles?

"Je crois qu'il faut toujours être exigent avec un entraineur du Barça. C'est la première saison de Tito, nous devrons tout donner sur le terrain pour l'aider à atteindre ses objectifs. Si nous mettons en place ce qu'il nous demande il n'y aura pas de soucis."

Et de Cesc que devons-nous attendre?

"il faut être aussi exigeant qu'avec les autres. Je crois que je me suis bien adapté au club et au vestiaire, et je suis très content ici, je travaille à fond. La saison passée a été très bonne pour moi et j'essaye d'être meilleur jour après jour."

Crois-tu que tu es victime des 15 buts marqués lors de la première partie de la saison passée?

"Je crois qu'il y a un peu de tout. Je ne suis pas un joueur qui marque 30 buts ou qui lutte pour le Pichichi. Je suis un milieu de terrain comme les autres, et il est vrai que j'ai marqué beaucoup de buts ces dernières saisons, et je n'ai pas de problème pour jouer plus haut sur le terrain. J'essaye de gérer et d'organiser l'équipe depuis le milieu de terrain, et si il y a une opportunité d'aller vers l'avant je le fais, mais ce n'est pas ce que me demande l'entraineur. Je fais mon boulot, je suis content et heureux d'être ici. Je veux rester au Barça très longtemps."

Sens-tu que les gens te soutiennent?

"Bien sûr! Dans la rue, au Stade... je me sens soutenu comme les autres, et je ne suis pas préoccupé par cet aspect."

Garder l'avantage

Les cinq points d'avance sur le Real Madrid donne une certaine tranquilité?

"Oui, mais la tranquilité n'est pas toujours bonne, nous devons continuer à être naturel, nous devons jouer comme nous savons jouer. Nous sommes un groupe qui réagit bien aux victoires et aux défaites. Nous devons continuer comme toujours."

La prochaine trêve est prévue juste après le Clasico du 7 octobre. Vous avez pour objectif de garder cet avantage?

"C'est l'objectif. Je crois que nous allons nous réunir une nouvelle fois avec l'entraineur et le staff technique pour définir les objectifs. Le Barça veut toujours tout gagner, et nous tenterons de gagner les six matches avant la trêve. Nous voulons arriver à la trêve avec un bon avantage sur le Real Madrid"