Rares sont les organismes qui réussissent à devenir centenaires, rares sont ceux qui atteignent tant de constance et de continuité. Le Centenaire se voulait le point de liaison entre un passé glorieux et un futur rempli d'enthousiasme.

Les actes commémoratifs ont été une fête du barcelonisme, un parcours émouvant à travers l'histoire du Club qui a été fêté pendant toute l'année. Plusieurs personnalités importantes de la culture catalane y ont participé, et des organismes et médias s'y sont impliqués. Le reconnu artiste Antoni Tàpies a élaboré l'affiche officielle du Centenaire, venant ainsi s'ajouter à l'œuvre d'autres artistes et écrivains au prestige international qui ont contribué à agrandir l'univers symbolique du FC Barcelone.

La saison 1998-99, coïncidant avec la célébration du Centenaire, a également été historique pour les succès sportifs : les quatre sections professionnelles du club – Football, Basket-ball, Handball et Hockey Patins – ont remporté le titre de Liga.

En 2003, avec l'élection de Joan Laporta comme président, est arrivée une génération de dirigeants jeunes et dynamiques qui ont été un véritable révulsif pour le Club. La priorité de son action de gouvernance était de constituer une équipe sportivement gagnante réalimentant la dimension sociale du Club.

Avec cette nouvelle étape ont commencé des années spectaculaires depuis de nombreux points de vue : succès sportifs, augmentation exponentielle de la masse sociale, dimension économique qui place le Club dans l'élite mondiale, et le pari solidaire aux proportions inédites jusqu'à ce moment-là, matérialisé par l'accord de collaboration que le Barça a signé avec l'Unicef en 2006 qui a projeté l'image solidaire du Club dans le monde entier et qui a mondialisé définitivement le « plus d'un club ».

La victoire la plus attendue, la seconde Coupe d'Europe, est arrivée avec une équipe dirigée sur le terrain par Ronaldinho et des supporters euphoriques qui avaient récupéré l'enthousiasme après les deux titres de Liga consécutifs.