null

Pendant les années cinquante, il se produit une considérable croissance de la masse sociale du Club. Le chiffre est passé de 26 300 socios à 52 791, une augmentation légèrement supérieure à 100 %. Plusieurs raisons ont provoqué cette augmentation de socios.


L'arrivée de Ladislao Kubala a été déterminante pour les succès du Barça et il est devenu l'idole des barcelonistes. Les victoires de l'équipe et le mythe de Kubala ont été essentiels pour fidéliser les supporters. L'insertion du Barça dans la société catalane ne cessait d'avancer.
De plus, à partir de 1951, la naissante récupération économique et le fait que les augmentations salariales étaient un peu au-dessus des taux d'inflation ont amélioré le pouvoir d'achat de nombreuses personnes. Le prix du carnet de socio supposait déjà un frais moins coûteux.


Le Club avait besoin d'un plus grand stade. En 1953, le slogan électoral de Miró-Sans « nous nécessitons, nous voulons et nous aurons un nouveau stade » a été décisif pour qu'il devienne président du Barça. La construction du Camp Nou a représenté une affirmation de la capacité modernisatrice du club.