Les moments les plus amers de l'histoire du FC Barcelone ont été les premières années de l'après-guerre. Il s'en est fallu de peu que le Club disparaisse. La dure répression et l'épuration menée par les autorités militaires et civiles dans leurs discours on dénaturalisé le club.
L'épuration a également affecté les joueurs et tous ceux qui avaient participé à la tournée en Amérique ont été suspendus pour deux ans.


Beaucoup de joueurs se sont exilés à l'étranger, le blason et le nom Club ont été modifiés car ils semblaient peu espagnols et les présidents du Club ont été élus au bon vouloir des autorités sportives.


Toutefois, grâce à l'équipe configurée dans les dernières années, les années cinquante ont commencé avec une série de titres plus encourageants. Pour un grand nombre de personnes, les matches du Barça à Les Corts étaient un oasis de liberté pendant des années de peur, de misère et de répression.