fcb.portal.reset.password

Le président du FC Barcelona, Sandro Rosell, avec le directeur général de Nike, Marcos Garzo / PHOTO: ÁLEX CAPARRÓS - FCB

Dans un lieu idéal, le musée d’art contemporain de Barcelone (MACBA), le FC Barcelona et Nike ont présenté mardi dernier les premières et secondes tenues de football pour la saison 2012-2013. À ces évènements ont notamment assisté Sandro Rosell, Président du FC Barcelona, les vice-présidents Javier Faus et Carles Vilarrubí, le directeur du patrimoine Jordi Moix, le directeur général Antoni Rossich, le directeur du football professionnel Andoni Zubizarreta et le directeur général de Nike, Marcos Garzo.

Ce sera le plus vendu

Le président blaugrana a voulu louer la bonne relation entre Nike et le FC Barcelona : « Cela fait 15 ans de design et d’améliorations, en pensant toujours à l’environnement, aux valeurs et à la Catalogne. Nous espérons que l’union va durer longtemps. Pendant les mauvaises années Nike a toujours été à nos côtés, en rénovant son contrat, et c’est très courageux ». Garzo a lui aussi reconnu son envie pour le futur : « Le Barça tout comme Nike souhaite innover, ce qui est important pour continuer à s’améliorer ».

Dans ce sens, les deux ont assuré que le nouveau maillot serait bientôt le plus vendu du club, car la demande était déjà forte avant même la présentation officielle.

Une collection pour tous

Une fois les discours terminés, la cérémonie a continué dans une salle où il était enfin possible de voir les tenues de la saison prochaine. En tout, une vingtaine de mannequins (un pendait même du toit !) ont attiré l’attention de tous les médias. Chaque mannequin avait un vêtement différent, sportif ou casual, pour homme ou pour femme. En somme, une collection pour tous.

Rosell demande la liberté d’expression

À la fin de son discours, le Président Sandro Rosell a souhaité que « tous les barcelonais puissent exprimer librement leurs sentiments lors de la finale de la Coupe du Roi, il ne manquerait plus que ça (ndlr : De les en empêcher) » Quelques heures avant, la Présidente de la Communauté de Madrid, Esperanza Aguirre, avait déclaré que la finale de la Coupe du Roi face à l’Athletic Club de Bilbao « devrait être suspendu et rejoué à huis clos sur un autre terrain » si des sifflets sont destinés au Prince ou à l’Hymne.

Retour en haut de page